Notre premier trail de nuit

Il y a quelques semaines, nous avons été invité, à participer à un trail de nuit pour une reconnaissance d’un parcourt pour une course qui aura lieu en mars, la Griffonière.

Pour Jiji et moi-même nous n’avions jamais fait de trail et encore moins de trail de nuit.

Mais voilà notre impression après cette première session.

Guillaume : C’est une découverte incroyable, on image déjà que la communion avec la nature est assez forte mais en pleine nuit, avec une simple lampe torche à la main pour ma part (oui je n’avais pas encore de lampes frontale, qui sera d’ailleurs le contenu d’un futur article sur le choix d’une lampe frontale) nous sommes simplement à la merci de la forêt !

Les impressions sont juste incroyable, ça été une vrai révélation pour moi ! Une sensation de liberté, de difficultés tout autres que celle sur route que je pratique depuis de nombreuses années. Et la lumière d’une lampe torche comme seul guide renforce l’excitation de cette première expérience.

Mon grand regret est de ne pas avoir apporté ma petite caméra pour vous faire vivre cette première expérience pour ce qui aujourd’hui hésite.

Mon plus beau souvenir était le moment où j’ai pris le temps en bas d’une pente de me retourner pour voir derrière moi un siyon de petites lumières, réaliser par une vingtaine de coureurs, tracer un parcours qui illuminé la forêt en laissant notre imaginaire faire le reste. Honnêtement j’ai eu l’impression d’être à Wall Disney pour la magie de Noël.

Le fait de l’avoir réalisé en groupe a été une très grande et bonne expérience pour concevoir l’univers du trail.

Personnellement c’est une révélation et je pense depuis plus de deux semaines à rajouter une sortie trail par semaine dans mon entrainement. Les biens faits du trail par rapport à la route sont différents, je suis persuadé que la complémentarité Route/Trail sera payante pour les prochaines courses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here