Les lacets auto-bloquants, une solution viable ?

0
594

Les lacets auto-bloquants, une solution viable ?

 

J’ai pu lors de ma semaine de stage, dont un article lui est réservé ici, acheter deux types de lacets Auto-bloquants que nous pouvons retrouver chez notre enseigne de sport la plus célèbre en France qui commence par un « D », pas la peine de vous faire un dessin on y va tous.

 

Le premier lacet, et je commence par lui car ça va être court, n’est pas fait pour moi et je parle bien en mon nom. C’est un lacet de la marque « … ». Le laçage y est beaucoup plus facile que le deuxième type de lacet proposé ci-dessous mais l’efficacité y est absente. Je m’explique, je place le lacet j’enfile mon pied et je règle le serrage, hors ce dernier même en tirant fort au point de croire que ces derniers vont lâcher, ne font pas leur travail, je soulève mon pied et mon talon se décolle sens soucis !!! Alors que je viens de serrer au maximum j’ai encore un jeu de dingue dans ma chaussure que je n’avais pas avec les autres lacets.

Je n’ai même pas osez courir avec sauf dans mon couloir car partir avec ça au pied, c’est blessure assuré !

 

Photo

 

Cela reste mon avis, je sais que j’ai un pied fin d’après certains, si vous avez des avis sur ce derniers merci d’en faire part à la communauté triathlète dans les commentaires en bas de cette articles, je pense ne pas être le seul intéressé.

 

Le deuxième lacet utilisé est le lacet de la marque Xtenex, couleur orange pour ma part puisque ce sont les couleurs de mon club 😉 Représentant jusqu’au bout !

Bon commencer par le commencement, c’est-à-dire la partie de plaisir, le changement de lacet !

 

Photos

 

Pour enlever les anciens pas de soucis !! Mais pour enfiler les nouveaux ahhhhhhhh, il faut s’armer de patience et utiliser la petite technique, je tire des deux côtés je recule le lacet dans le sens contraire au sens où je dois l’enfiler comme pour prendre de l’élan et je tire d’un coup dans le bon sens pour faire passer plusieurs boules d’un coup.

Il m’a fallu 30 min pour faire les deux paires de chaussures, bah oui quand on a trop serré et qu’il faut mettre son pied, et bah il faut s’amuser à retirer un voir deux boules à chaque rang. Puis les essayer jusqu’à ce que vous ayez une bonne sensation. Ni trop serré, ni pas assez.

Un conseil il vaut mieux laisser de la marge sur chaque rang et serré une fois votre pied dans la chaussure en forçant un peu que l’inverse. Croyais-en mon expérience 😉 j’ai bien vu la différence avec la chaussure droite^^

Première essai lors de ma sortie du matin, un mot : plaisir !

Honnêtement je n’étais pas pour du tout !!!! Je suis quelqu’un qui aime avoir les pieds bien serré et que ça ne bouge plus, ma crainte était de sentir mon talon se décoller à chaque foulé en encore mon maintien à l’avant du pied qui serait passé à l’asse.

Mais non toutes mes craintes sont belles et bien parties. La course c’est bien déroulé et je n’ai eu aucune gêne mais dû plaisir en sentant une pression ferme mais qui ne me coupe pas ma circulation et me provoque une sensation de fourmis dans les pieds.

 

Lors de mon troisième essai et il fut déterminant, c’était le vendredi lors de la session duathlon. Une boucle en course à pied de 1km suivi par une boucle de 3km en vélo. Vous me direz « et alors ?! le rapport ? ». Patience j’y viens, cet exercice était à réaliser 6 fois ! Maintenant vous comprenez mieux l’intérêt d’avoir acheté les lacets avant alors que je n’en étais pas convaincu.

Cet exercice a démontré toute l’efficacité d’un serrage rapide. Je me suis vite retrouver à jouer des coudes à coudes avec deux compères et je peux vous assurer que je suis sortie 4/6 en tête grâce à mes lacets autobloquant. Et je suis loin d’être une dingue des transitions avec mes 5min en T1 et 5min au T2 de Paris je ne peux faire que des progrès^^.

Une gêne est apparu à la 3ème transition, je tire souvent sur la languette afin de la replacer et de ne pas sentir une gêne lié à un ourlet apparu lors de l’enfilage. Les côtés, surement trop serré n’était plus couvert par ma languette à force de tirer dessus. Je devais donc tirer puis replacer les côtés. Je ne perdais pas beaucoup de temps et pour avoir une sensation de confort je pense qu’on peut bien perdre 10 secondes quand on en perdait 60 à lacet ses chaussures.

Je précise que j’avais avant les lacets de ma copine, photo ci-dessous, qui était pas mal car je n’avais pas à faire le nœud mais je devais tirer sur chaque rang pour m’assurer que le pied soit bien maintenu dans sa globalité.

Maintenant ce n’est plus un problème le serrage est celui que vous avez décidé au préalable maintenant la vrai question est de savoir combien de temps est la durée de vie de ces super lacets ?!

Si vous en avez depuis un moment je serai curieux d’avoir votre avis ! Si vous avez d’autres modèles ou si la durée de vie est bonne lâchez-vous dans les commentaires ci-dessous 😉 On est ici pour tous se faire progresser. =)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here