Rien avoir avec un triathlon classique, la Super League arrive avec des moyens sur la table pour une nouvelle saison qui commence à Jersey avec les meilleurs mondiaux. Mais qu’est-ce que la Super League à que les autres n’ont pas ? Nous allons vous expliquer en détails les règles pour tout suivre sans en louper une miette.

Le format incroyable de la Super League !

Deux jours de folies ! Le samedi on retrouve le « Triple Mix » et le dimanche la manche « Enduro« . Il y a un podium pour chaque course et également un podium pour le résultat du week-end ! Il va falloir être en forme pour gagner à chaque reprise, pour finir Champion de Super League triathlon !

L’année dernière ce n’est autre que Vincent Luis qui est devenu champion avec deux derniers jours de course à couper le souffle, à cause d’un fait de course horrible…. Mais je n’en dis pas plus, on peut encore retrouver les vidéos sur YouTube.

Côté féminin, c’est Katie Zaferes qui remporte cette incroyable saison avec de belles batailles toute l’année !

Leurs titres sont remis en jeu, pour notre plus grand plaisir et ça commence ce week-end une nouvelle fois à Jersey, en espérant une eau plus chaude que les 17°C de l’année passée mais une chose est sûre, il va pleuvoir.

Format Triple Mix :

Format Triple Mix version saison 2018-2019 :

Trois manches sous format sprint avec 10 min de repos entre chaque et le chrono démarre quand le premier participant franchit la ligne ! Autant dire qu’il ne faut pas avoir 5 min de retard sur le premier, sinon il vous reste que 5 min de récupération.

Le premier triathlon du samedi est un triathlon classique : Natation, vélo et enfin course à pied.

Le deuxième triathlon du samedi commence par : Couse à pied, vélo et natation

Le troisième on part en vélo, natation et on termine en course à pied ! Pour ce dernier triathlon, les avances que le triathlète aura réussi à avoir sur les deux précédentes étapes seront additionnés pour établir l’ordre de départ avec les écarts entre chaque concurrent.

C’est donc un format très dur à tenir pour réussir à être constant jusqu’à la troisième épreuve.

Il ne faudra pas vous étonner si vous voyez les lunettes de natation et le bonnet dans la combinaison car tout est bon pour gagner du temps. Vous allez certainement les voir mettre le bonnet avant d’entrer dans l’aire de transition.

Format Triple Mix version saison 2019-2020, se transforme en séance de qualification :

Cette saison on change la donne, comme il y a deux groupes chez les femmes et chez les hommes. Les trois courses seront réduites à 2 et se pratiquera dans l’ordre d’un triathlon classique au lieu de mélanger l’ordre des sports du tri (natation, vélo, course à pied).

Donc le triple mix de transforme en séance de qualification pour l’épreuve de dimanche (enduro). Nous expliquerons ci-dessous comment se passe la qualification pour l’enduro.

Qu’est ce que le « Short Chute » ?!

C’est un mini raccourci que le premier qui rentre dans l’air de transition a le droit d’utiliser.

Il faut savoir que le Short Chute n’est valable que pour le format Triple Mix et non Enduro.

Élimination, si le triathlète dépasse 90 secondes :

Et oui en plus de la pression de la course, il ne faudra pas être à plus de 90 secondes de la tête de course, sinon la sanction tombe, vous êtes éliminés ! Get Out !

La qualification pour l’Enduro :

Cette année, tout change concernant les qualifications pour l’Enduro lors du Triple Mix ! Il n’y aura pas une mais 2 équipes par sexe. Les 5 premiers de chaque équipe seront qualifiés pour l’épreuve du lendemain. Cela fait 10 participants, mais 15 sont prévus… Les 5 derniers qualifiés seront ceux qui auront les meilleurs chronos lors du Triple Mix, les deux équipes confondues. Ce qui promet du spectacle car même au-delà de la 5ème place, les triathlètes vont se déchaîner pour espérer être dans le top 15 du classement général.

Format Enduro :

Enchaînement des trois triathlons sprints à la suite, et oui sans pause ! Et pour rajouter un peu de piment, on élimine les deux derniers à chaque air de transition !

Il faut savoir qu’après chaque passage dans l’air de transition, les deux derniers seront éliminés. Vous l’aurez compris, la course se joue devant, mais aussi derrière ! Pas question de rester dans les deux derniers, il faut donc être rapide et surtout réussir à tenir en longueur. Car même si les distances sont petites, 3 minis triathlons enchaînées demandent quand même un effort important.

Voici le lien vers le site de la super league pour cette épreuve de Jersey.

Des maillots distinctifs chez les hommes et les femmes :

  • Le meilleur nageur est en bleu
  • Le meilleur rouleur en vert
  • Le meilleur coureur en rouge
  • Le meilleur jeune est en blanc
  • Le leader sera en rose
  • Et tout le monde en jaune

Autant dire que ces maillots font rêver et que nous allons en voir de toutes les couleurs.

La startlist :

Après une première saison sans français, l’année dernière nous avons eu le plaisir d’avoir les

Sous contrat et avec de belles rémunérations à la clé, la Super League sait attirer les meilleurs triathlètes mondiaux .

Mais il faut savoir que trois présélections ont été faites à Ottawa, Poznan et Bali. Autant vous dire que ceux qui sont en Super League ne sont pas là par hasard.

https://superleaguetriathlon.com/athletes/men/
https://superleaguetriathlon.com/athletes/women/

Comment regarder la Super League triathlon ?

Vous avez rendez-vous pour Jersey le samedi 28 septembre à 15h sur la chaine l’équipe. Puis le lundi 30 à 15h20. Autant dire que ce n’est pas du direct !

Sinon vous avez la possibilité de regarder en direct sur le site de la Super League ou bien leur page Facebook.

En ce qui concerne le replay, nous le posterons sur notre chaîne Youtube.

Bonne saison de Super League !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here