IronMan 70. 3 : Les Sables-d’Olonne 2019 1er édition !

0
1385
Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-ligne-arrivée
Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-ligne-arrivée

La première édition de l’Ironman 70.3 des Sables d’Olonne était une course magnifique ! C’était un cadre très agréable, une bonne organisation et une ambiance de folie ! Je vous raconte ma course.

L’avant course :

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-ville
C’est mignon-les-Sables-d’Olonne-vous ne trouvez pas ?

C’est dans cette charmante ville que nous déposons nos affaires non loin de la gare un endroit qui sera parfait pour le déroulement de la course. Mais bon parfait pour tout sauf pour dormir ! Nous passerons deux nuits avant la course à ne pas nous endormir avant 1h30-2h du mat et même après la course nous ne trouverons pas le sommeil avant 1h40 ! Une chaleur horrible et malgré les différentes techniques, aucun ne permettaient d’aérer l’appartement ou de créer un vulgaire courant d’air… Et mal dormir avant une course, ce n’est pas bon.

ironman-70.3-les-sables-d’olonne-retrait-dossard

Goooo pour le retrait des dossards ! on voit enfin l’environnement Ironman, ça fait drôle, mais il n’y a pas grand monde. On retire nos dossards dans la procédure Ironman et on va récupérer notre cadeau : le sac Ironman que Jiji attendait ! Puis petit tour dans le shop d’avant course, juste avant la fermeture.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-shopping-marques
Shopping ! Où sont les pigeons ? Ah guillaume est là !

Bon il faut être franc, je pense que j’étais l’un des derniers pigeons à acheter des produits Ironman lors du Shop après avoir récupéré le dossard. Mais il faut avouer qu’ils sont très fort en marketing. Il offre un sac puis une fois la casquette sur la tête devant le miroir avec les deux logos Ironman des bretelles du sac de chaque côté ça claque.^^ Bon avec un écusson Triathlon à deux elle sera parfaite, je la prends. Quoi un sweat avec nos noms derrière ?! mon nom avec celui de Jiji pour son premier L ? Oh trop mignon comme souvenir. Bon c’est bon je suis un pigeon, mais un pigeon Ironman.^^

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-drapeau
Triathlon-ironman-70.3-les-sables-d’olonne

On prend notre photo devant le M de l’Ironman avec nos noms. Et oui pour ceux qui ne savent pas, Ironman avec son joli logo M, met tous les noms des participants dessus et ça fait un jolie souvenir de la course !

On se retrouve le vendredi soir avec quelques membres du club pour un petit apéro pour parler de… Bah oui forcément de la course et ça y va bon train.^^

Le samedi c’est l’heure d’aller déposer le matériel. On devait aller au débriefing de course mais s’étant endormi à 2h pas possible réveille à 9h je me dis qu’il faut mieux trouver sur internet et heureusement on avait un très bon récap sur une vidéo conçue par Ironman donc génial ! On prépare nos sacs on fait des photos pour vous comme celle du dessous.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-parc-a-vélo
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-parc-a-vélo-vue du ciel

Et on va déposer les vélos vers 16h une fois tout en place en testant un peu ces derniers.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-natation-triathlète-sortie
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-sortie-natation

Une fois finit on repère le ponton d’arriver en natation. On se dit qu’il n’y a pas de tapis, mais ils seront déposés en faite demain. Sauf entre chaque allée ou sont les vélos… Dommage. On retrouve un petit de nos amis du club pour une petite photo.

Direction le shop pour refaire un tour sauf que là c’est la folie, un monde de fous sur le remblai !! 

Dommage, un stand proposait de louer une paire de roue à haut profile je l’aurai bien fait si je n’avais pas déjà déposé mon vélo… Et oui j’ai une bête pour monter les cols pas pour le plat vallonné.

Puis on retrouve mon papa et ma belle-mère en marchant tout le long du chenal, parfait pour une reco du passage ! Mais bon on a du mal à se retrouver et on va comprendre rapidement pourquoi ils ne voulaient pas bouger de leur emplacement ! On se prend dans les bras tellement content de ce voir ! Et là en regardant derrière, je vois ma soeurette à 5m de moi !!! Quelle surprise !!!!! On est tellement content d’être réuni depuis le temps ! Juste génial ! ça remet un bon coup de fouet cette histoire, il n’y a pas à dire la famille sur un tri ça fait du bien et ça me rappelle mon premier à Paris !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-horloge-médaille-nuit-mer-lune
Il est l’heure d’aller se coucher !

On va pouvoir passer une bonne soirée à manger ce qui était prévu, pavé de saumon et riz avec une glace… Hummmm


Jour de course :

Je décide d’aller trottiner et une fois presque au bout de la jeter, je me dis pourquoi ne pas faire une surprise à la petite famille qui se trouve sur l’avancé vers le phare vert !!

Je ne parviens pas à les voir à l’aller, mais une fois au bout je peux voir les pro hommes faire le tour du phare. C’est juste top de se retrouver l’espace d’un instant spectateur et je vois bien qu’on me regarde bizarrement.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-natation-triathlète-spectateurs
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-le chenal

Premier constat, pas mal de hauteur de vague qui viendront de côté gauche lorsque l’on aura viré à la première bouée. Il faudra donc lever la tête plus souvent pour ne pas être surpris par une vague et ne pas respirer à gauche sous peine de boire la tasse.

On peut voir aussi que les vagues qui rentrent dans le port sont assez présentes et qu’il ne faudra pas appuyer sur les bras lorsque l’on se retrouve dans le creux de cette dernière mais une fois dedans. Exactement comme au surf, mais avec moins d’intensité au départ et plus à la fin.

Je prends le temps de regarder les pros femmes qui arrivent par la suite et déjà deux femmes se détachent nettement du groupe.

En repartant je cherche la famille et finit par trouver ma soeur qui discute avec une famille à côté. Je lâche un “Alors, on est pas du bon côté ?” Ils sont super étonné et en profite pour leur faire un dernier bisous avant de repartir.

Bon cet écart m’a fait largement louper mon départ et m’a complément sortie de ma course mais je suis content de les avoir vus.

A mon retour, je débrief Jiji et Gaël sur ce que j’ai vu sur les conditions et je me prépare en enfilant ma combinaison.

Le temps d’enfiler cette dernière et de sauter la barrière pour être presque au départ, je partirai avec les 35-36 au lieu des <30 min. Je me dis que ce n’est pas grave et que je vais pouvoir faire ma course dans ma bulle contrairement aux autres courses en départ Mass Start.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-plage-départ
Le départ de l’-ironman-70.3-les-sables-d’olonne

Jiji est là sur le côté pour me voir partir. Elle avance avec moi on est content de se voir une dernière fois et on est très relâché l’un l’autre je trouve. Même si les vagues me font un peu peur pour Jiji qui pourrait en buvant la tasse avoir de bonne complication.

2742 triathlètes au départ, on est tous à bloc !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-plage-départ-vue-du-ciel
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-plage-vue-du-ciel

La natation :

On se dit que le départ est lent, mais ce n’est pas du tout le cas ! Je vois les deux vagues devant moi partir vite. Me voilà dans mon sas de départ, la main sur le chrono prêt à en découdre… C’est parti !

En courant à bonne allure, je rentre le premier dans l’eau avec déjà ceux qui était partie juste avant devant moi. Je ne pense à rien sauf à ne pas réveiller ma douleur à l’épaule en plongeant violemment.

Je ferai plus de la moitié de la natation sur la gauche. Ce n’est pas un mauvais choix même si je suis à l’extérieur des bouées, car respirant en regardant à droite cela me permet de voir les autres triathlètes. Une fois le virage autour du phare négocié, je reste sur la droite et jauge ma vitesse de dépassement par rapport aux autres. Je prends même le temps de regarder ma montre, ayant pris le temps de regarder les distances avant de partir. Je suis constamment obligé de nager en diagonale vers la droite car un courant me déporte vers la gauche. Etant seul, Je sais que je suis trop sur la gauche, mais j’aime bien la solitude quand je nage.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-parcours-running-port-bateau
L’entrée du vent des globes

Je regarde tout le temps que dure l’avancé vers le phare en levant parfois beaucoup la tête pour tenter d’apercevoir ma famille.

Je vois parfois, des t-shirts blancs, j’ai même un moment une hésitation, car trois sont à côté je ressors la tête et je ne les vois plus. Dommage, je voulais me mettre sur le dos et faire semblant de courir avec les bras. Les âneries attendront.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-port-plage-ville
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-port-plage-ville

Une fois passée, je me relance et cette fois si, ça se resserre. Je décide de passer côté droit ! Tout en doublant à “vive” allure mes adversaires. Les pauvres, car la sensation de se faire passer si vite sans pouvoir réagir n’aide pas à croire en ses performances du jour. Mais oui je suis un nageur attardé.

Par contre, la sensation de dépassement m’est agréable psychologiquement. Je me concentre sur l’allongement de mes coups de bras.

Néanmoins, une douleur en bas du dos à gauche apparaît, c’est ça de trop vouloir regarder sa famille sur le ponton. Je savais que je me tordais dans tous les sens, mais à ce point. Tant pis on lâche.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-natation-triathlète-
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-natation

J’arrive vers l’avancer du port. Je patiente pour être entre les bateaux des deux côtés et regarde ma montre 25 min 00. Je sais à cet instant qu’il me reste environ 200 m. C’est parti pour l’accélération, mais un point sur le bas ventre à gauche me prend. J’ai accéléré trop vite. Tant pis je maintiens jusqu’au ponton de sortie. Une fois sur ce dernier, j’arrête la natation pour un chrono de 28min 56 ! Tant pis, je pensais que 1min30 au 100m me permettrait de faire 28 min tout rond. La map n’est pas forcément bonne ou alors j’ai relâché ?! On ne le saura pas. Cependant, une chose est sûr c’est que ce chrono reste mon estimation haute de natation, je suis donc content de ma natation et me dis que ça continue !


Transition 1 :

C’est parti pour une belle course à pied ! Au bout de la ligne droite, je prends un verre d’eau pour me rincer le visage. Je l’avais précisé à Jiji, car avec le sel ce n’est pas top de sentir la peau du visage qui tire sur le vélo.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-parc-a-vélo-transition-sac
Parc de transition côté sacs-ironman-70.3-les-sables-d’olonne

Je reconnais mon emplacement mais met un peu de temps à trouver mes sacs. Sans mes lunettes bof bof. D’ailleurs après m’être changé, je commence à remettre le sac dans le casier blanc et m’aperçois en regardant au loin que je vois toujours flou ! “Merde mes lunettes !” Ouf, je reprends mes lunettes dans ce fouillis ! Pas top, je trouve que j’ai perdu beaucoup de temps et je n’ai pas été efficace dans cette transition.


Fin de T1 et vélo :

Je cours vers mon vélo, franchis la ligne et trouve un écart entre les quatre qui sont devant pour tenter de sauter sur mon vélo pour la première fois en compétition…. ça passe !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-natation-vélo-course-a-pied-guillaume-8
Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Guillaume départ vélo

J’enfile bien mes chaussures mais je ne parviendrais pas à les serrer tout de suite, entre l’état de la route, les autres triathlètes et les pavés parfois… Vaut mieux perdre un peu de temps que de partir au tapis en entraînent quelques camarades de courses.^^

Les premiers kilomètres sont bons, un gars proche de Yerres me dit qu’on est voisin, on se souhaite mutuellement bonne chance. On se double à plusieurs reprises, mais je finis par le laisser partir, car son allure me parait un peu forte ! 

Avant les 5 premiers kilomètres, en relançant, je sens mon ischio droit qui se tend ! Ouaaaah un début de crampes ? Déjà ?! Aïe, ça sent mauvais pour le reste de la course.

J’attends un peu mais effectivement, je sens que je suis plus assujettie aux crampes par rapport à d’habitude.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Benevoles-aux-top
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Benevoles-au-top

Je sais qu’étant en début de vélo, la course à pied sera surement un calvaire avec ces sensations de raideurs. Je décide de passer au plan B…. Tout donner à vélo malgré mon état et advienne que pourra lors de la course à pied.

Je suis un peu triste, car je voulais vraiment faire le chaud à pied. Je visais entre 13 et 14 km/h à la course pour épater la famille, ça sera pour une prochaine fois.

Il est important de réagir vite en course lorsque quelques choses nous arrivent, car la course est souvent encore longue et notre choix sera déterminant pour regagner la ligne d’arrivée.

Je m’élance donc dans une très forte allure en remontant beaucoup de monde ! Certains me dépasse, mais quand je les vois sur leurs avions de chasses, je sais que j’ai peu de chance de tenir. Pourtant, tout au long de la course, je fais jeu égal avec certains.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Frederik-van-lierde-vainqueur
Frederik van lierde ? Non c’est moi sur la photo

Je décide de récupérer gel et barre avec une bouteille iso. Je ne parviens pas à récupérer le gel lors du premier stop au 23ème kilomètres. Contrairement à Embrun, cette fois-ci, je ne m’arrête pas ! Merci un bénévole qui ont été vraiment top dans les ravitos ! Pas un seul raté dans les dons de gourdes et alimentations. Et pourtant on allait vite.

Une fille se prend la tête avec un mec qui a failli lui rentrer dedans et oui les chassés croisés lors des ravitos sont dangereux. Nous sommes deux à lui dire de laisser tomber et que des C…. Il y en a partout. Néanmoins, cette dernière ne me lâchera pas ! Je la voyais toujours revenir très fort dans les fins de bosses en respirant à pleins régimes ! Étant seulement à ⅓ de course, premier constat : “elle ne fera pas la course à ce rythme là”. Pourtant, elle ne lâchera pas avant un moment. Elle est toujours là et me laisse sans voix ! Chapeau Bas.

En ce qui me concerne, je sais que je suis sur un gros rythme, je sens enfin un premier coup de moins bien passé les 45 premiers kilomètres. Je sais qu’il faut que j’augmente mon alimentation. D’ailleurs, c’est à ce moment que lors d’une relance, j’ai pour la première fois une crampe au quadriceps droit puis gauche dans la foulée ! Jamais, je n’avais eu cela auparavant et ça fait une douleur de chien. Je sais que je n’ai pas le choix, il faut relancer ! Je finirais par les domptés dans les 5 km qui suivirent. La plus d’hésitation, il faut boire plus régulièrement et tirer un trait sur la cap !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Benevoles
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Benevoles

D’ailleurs, je n’ai pas osé regarder ma vitesse moyenne depuis mon départ. Cela fait 20 km que je reporte pour ne pas avoir le coup de moins bien qui va avec. Et oui je sais que la moyenne est plus haute que ce que je me suis fixé. Cela va me faire un effet positif et je risque de me relâcher. Quand la montre donne le temps tous les 5 km, j’ai pu voir 1h07 au 40 km et 1h16 au 45. Bon le 60eme km sonne, je craque. Je sais que je suis moins fort depuis 10 km mais pourtant je vois afficher 35.2 km/h ! Je n’en reviens pas, je suis 1.2 km/h au-dessus de mon objectif max. Cela revient à 220 Watt (à vérifier car j’ai 20W d’écart avec Zwift) grâce à mes pédales Assioma capteur de puissance. Première compétition avec, nous reviendrons dessus dans un article qui lui sera consacré.

Passé le 73eme kilomètre et son ravito, un paquet de gars est devant, mais je ne parviens pas à les reprendre ! Seulement au compte goutte, jusqu’à la fin. Mais parlons en de la fin ! La fatigue se fait sentir et le vent de face depuis le dernier ravito se fait de plus en plus présent. Je l’avais dit à Jiji et je savais aussi que les 10 km allaient être très difficiles. Cela n’a pas loupé ! Un cauchemar, la vitesse se casse la figure, je n’arrive même pas à dépasser les 31 km/h. Les nombreuses relancent ne change rien. Nous serons plusieurs à avoir ce ressentis.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-beau-parcours-vélo-bon-vivre-peche
On est pas bien là ? La pêche et les triathlètes sur le pont.

Durant le vélo, j’ai pu avoir la sensation que les kilomètres s’avalent très bien, mais sur la fin je peux vous garantir que c’était bien l’inverse. Les jambes sont rincés, la fatigue est présente (manque d’énergie) et le vent est démoralisant. Mais on finit par voir la ligne. Je fais tout à la perfection pour sauter de mon vélo à la ligne de la transition… Oula, j’ai failli me casser la figure avec une jambe un peu molle à la réception mais j’ai fait mon vélo !

J’arrête le chrono finale en 2h42min. Je sais que j’ai mes 34 km/h de moyenne, je suis là aussi sur mon estimation haute ! Il me reste la course à pied, je sais que ça ne va pas être une partie de plaisir, mais je me sens pas si mal.


Transition 2 :

J’avance le long de la grille en regardant au loin, je vois ma famille et lève le bras pour qu’elle me voit ! Et c’est parti pour une ovation des spectateurs en délires !!!!!!! AHAHAH la famille sur un triathlon ça fait drôle. Je pose le vélo, cours vers les sacs de transitions et aperçois sur ma droite la fille qui se donne à fond à vélo. Wouah, elle en veut !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-parc-vélo
Le sablais dans le parc à vélo

Une fois mon sac en main, je prends le temps de mettre mes chaussettes et demande à mon père si Jiji a réussi la natation ?! Et oui sur le vélo à plusieurs reprisent, je me demande si ma Jiji a passé les vagues et a réussi à positiver pour les prendre à son avantages ! J’aurai la réponse en sautant du ravitos de fin de course… Mais il me dit qu’elle avait le sourire et elle a bien nagé !

Je suis content, un sourire m’envahit je sais que je la verrais sur la CAP.

La fille du vélo passe derrière moi, je lui lâche un “Aller Noémie !” Je sais qu’il y a un slot derrière tout ça et quand on voit son engagement sur le vélo, on ne peut que la soutenir.

Les chaussures misent, je prends un gel, met la casquette, c’est parti !


Course à pied :

La famille est regroupée pour ma sortie du parc à vélo avec T-shirts et drapeau de la “TEAM GUIJI” ! Olala, ça donne des ailes tout ça ! Je regarde ma montre et voit 14 km/h, je mets le frein à main et ralentit à 13 km/h mais le mal est déjà fait !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-parcours-running
ironman-70.3-les-sables-d’olonne-parcours-running

Seulement 300 mètres après le départ, un point de côté commence à apparaître à droite, je ralentis à 12 km/h et serre la main droite. Je l’avais fait déjà partir de cette façon, je croise les doigts mais rien y fait. Je voulais atteindre le sable et marcher pour me refaire une santé dans cette portion qui n’aurait fait que casser les jambes. La descente qui mène au 200 m de course à pied dans le sable aura raison de moi, je suis obligé d’arrêter de courir !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-mer-parcours-running-port
Course à pied le long du chenal du Vent des Globes

Au vu de ma douleur, je ne me fais pas de fausses idées, c’est trop violent pour récupérer rapidement. Et M…. ! J’ai raté mon début de CAP. Je suis déçu. La famille est là et je ne vais pas pouvoir donner le meilleur.

Je vais donc m’arrêter à chaque ravito dans l’espoir de continuer à courir à une certaine allure sans avoir à m’arrêter de nouveau.

Je vais voir deux amis du club et ça va me faire du bien car je commençais à trop me renfermer sur cette douleur.

Mais il me faudra 8 km avant que ce point de côté s’estompe. 8 km avec une moyenne vraiment pas belle.

D’ailleurs au 6ème kilomètre, je ressens une douleur à la cheville gauche. Tiens une nouvelle douleur de course. Je tente de compenser en déformant ma foulée légèrement. Elle finira par partir avant le 8ème km.

Une fois passée, je relance pour passer au-dessus des 12 km/h et me dire que je peux avoir une moyenne supérieure si j’accélère. Et oui à cet instant j’y crois encore mais ce n’est malheureusement qu’une illusion car mon ancien point de côté me laisse une raideur dans le bas ventre comme pour me dire : “Je suis encore là, ne m’oublie pas !!!”^^

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-natation-vélo-course-a-pied-guillaume
Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d’olonne-course-a-pied-guillaume

Bon je suis un peu déçu, mais tente de faire de mon mieux en continuant mes nombreux arrêts aux ravitaillements. 

Il fait chaud et le soleil tape bien, d’ailleurs quand j’y repense, le vent n’a pas vraiment été gênant, sauf à de rare occasions.

Lors de mon deuxième tour, je me dis allé j’essaie d’être au mieux pour m’offrir un troisième tour (6.2km) à plus de 13 km/h.

Ahaha la fin du deuxième tour n’a pas été top, en relançant je sens que j’ai des crampes qui sont prêtes à faire leurs apparitions ! Ah je les avais oubliés celles-là. Décidément la course à pied ne sera pas belle sur cette course. Je décide de limiter la casse. Mais même les jambes ne répondaient plus dans ce dernier tour. Il n’y a qu’à voir ma vitesse qui plafonne à 10.5 km/h.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-natation-vélo-course-a-pied-guillaume-3
J’aime remercier les supporters car sans eux on est rien

Je crois les derniers encouragement de familles/membre du club c’est top, la ligne est droit devant. D’ailleurs on me crie que je vais croiser Jiji devant ! Je jubile, les douleurs disparaissent, je ne pense qu’à regarder ceux que je croise pour enfin apercevoir Jiji !!!! J’avais préparé mon discours^^ : “Allez Jiji, à ton allure, tu gères, et tu te ravitailles bien !! Pense à boire !” C’est déjà fini, jiji est loin et je trouve qu’elle a quand même la forme ! C’est top pour son premier L.

Je tente de relancer avant mon dernier passage devant la famille, mais pas possible mon point de côté est toujours prêt à bondir avec les crampes, bon je laisse tomber. Je garde le sourire, car ils sont venus pour nous et ça me fais tellement plaisir !

D’ailleurs en ce 16 juin, je me fais un petit plaisir, en approchant de la famille, j’attends que mon père me voit bien derrière son appareil photo pour lui dire en langage des signes “Bonne fête papa” ! Et je vois qu’il est ému et oui si tu savais le nombre d’entraînement de course à pied que j’ai fait en me disant que tu serais sur le bord de la route pour apprendre à gérer mon allure et ne pas m’emballer…. Rater !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-ligne-arrivée
La belle ligne d’arrivée des-sables-d’olonne

Bon aller je tente d’accélérer pour voir si je suis capable mentalement de me faire encore mal physiquement avant la ligne (comme une petite revanche oui oui^^) mais surtout pour rester sous les 5h20min de course.

Je franchis la ligne et avec 20 min et quelques secondes, je sourie.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-dolonne-médaille-plage-mer
Médaille de l’ironman 70.3 les Sables d’Olonne

L’après course :

Quelle course ! Je retrouve mes deux copains qui sont là, tellement content de les voir !

Alala quelle belle course. On échange avec la médaille autour du coup, reprend notre sac de ravitaillement et direction la restauration !!!!!!

Super T-shirt finisher que l’organisation nous offre, une chose est sûr, le t-shirt et beaucoup plus beau que la médaille, j’aurai préféré un joli voilier dessus. Tant puis, elle sera belle à côté de celle de l’Embrunman.

Bon bah l’objectif de faire sous les 5h n’est pas respecté mais j’aurai signer ma natation et mon vélo dans les performances hautes que je voulais. C’est une première grosse satisfaction pour poursuivre l’entraînement afin de me rapprocher des 4h30 sur un L quand j’aurai soldés tous mes problèmes physiques, que je traine depuis presque un an déjà. Une semaine après l’Ironman 70.3, lors de mon entraînement natation, je déclenche un pneumothorax ! Ces vraiment pas mon année…

Côté nourriture avec le label Ironman on est servis ! il y a même des crêpes en Vendée !!! Hummm^^ 

On discute avec d’autres triathlètes car tout le monde se plaint du drafting en vélo et c’est vrai que c’était démentiel cette édition. Mais bon la question que je me pose c’est qu’est-ce-que ça apporte à la fin en se disant que ce chrono n’est pas vraiment le nôtre ?! Une des hypothèses n’est pas mauvaise, c’est la première édition et pour pousser les personnes à revenir, ils sont plus à la cool les arbitres ! Si vous avez déjà eu ça sur label Ironman indiqué le dans les commentaires.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-jeanne-collonge-ligne-d'arrivée
Jeanne-Collonge-3ème

Une fois, le ravitaillement terminé, la mission c’est de refaire toute la salle, de façon méthodique pour retrouver Jiji, je croise Jeanne Collonge, dommage je n’ai pas mon téléphone.

Toujours pas de Jiji, je sors de la salle des congrès, toujours pas, je remonte doucement l’arrivée pour voir mon papa puis ma soeur et Chantal. C’est les retrouvailles, il m’indique tout de suite que Jiji ne devrait pas tarder, elle est au lac.

Top, je récupère mon téléphone et on m’annonce que Jiji a nagé en 33 min sa natation ! J’ai les larmes aux yeux, c’est une killeuse ma crevette ! Les coaching natation ont fonctionné à merveille. Elle a su faire le travail et mettre à profit tout ce qu’elle a appris.

Le vélo n’a pas été top top, elle sera même déçu mais bon pour son premier, c’est top !

Elle finit par arriver, on la voit au loin. On crie comme des fous avec ma soeur !!!! Jiji franchit la ligne et fonce droit devant alors qu’on l’appelle, même une fois franchis Jiji ne s’arrête plus.^^

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Frederik-van-lierde-vainqueur-arrivée
Frederik-Van-Lierde-vainqueur

Avec la famille, on lui court après, c’est les retrouvailles, on a tous les larmes aux yeux, quelle superbe course ! On est tous fière d’elle.

Même après une semaine, je dois dire que je ne pensais pas en avoir un aussi bon souvenir ! C’était vraiment une course de dingue, tout était vraiment top !

C’est une course que je vous conseille malgré le prix de départ du label Ironman.

Un énorme merci à Aurélie, Papa et Chantal d’avoir été là pour nous deux, c’était vraiment une course de folie grâce à eux. Et tellement sympa de passer un moment en famille après la course !

Juste excellent d’être venue à plusieurs du club et d’avoir les encouragements des membres de la famille de tout le monde un peu partout tout au long de la course ! Merci à eux, c’était juste top !

Un temps extraordinaire quand on repense au rafale de plus de 100 km/h du week end derniers. On aura une pensée pour ceux disparu en mer.

Ironman est très cher c’est bien ce que je pense depuis longtemps mais l’environnement à laissé une très belle image de la course !

Seul bémol, Jiji a perdu ses shimano TR9 blanche Taille 38, surement un vol, je passe mon annonce, on ne sait jamais.^^

N’hésitez pas si vous avez besoin de précision ou de conseils sur cette course, les commentaires sont là pour ça !


Et si, et si ?

Bon parlons peu parlons bien, le challenge de qualification pour les championnats du monde Ironman 70.3 était-elle possible avec des Si ?

Aujourd’hui je suis 114ème sur 227 arrivant dans ma catégorie. Si j’avais atteint mon objectif sous les 5 heures ce qui était largement envisageables, je redescends à la 74ème place. Dans les meilleures conditions cette année, j’aurai pu espérer 4h50 ce qui donne la 42ème place dans ma catégorie. Maintenant on rentre dans les Si je n’avais pas été blessé et que j’avais pu m’entraîner, correctement et à fond ? Qu’est-ce-que j’aurai pu viser sur un parcours comme celui-ci ? Je dirai 1.25 au 100 mètres en natation, plus de 36-37 km/h à vélo et 1h30 en cap. Mais est-ce suffisant ? D’après le calculateur, cela ferait 4h30min50sec avec 37 à vélo et 14 à pied. Autant dire que ce n’est pas assez !

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Frederik-van-lierde-vainqueur-ligne-d'arrivée-un-monstre
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Frederik-van-lierde-vainqueur-ligne-d’arrivée-un-monstre

Allez on prend le 10ème de la catégorie qui arrive au bout de 4h30min20sec. Et c’est seulement le 10 ! Ce qui lui donne la 62ème place du général. Bon ce n’est pas le bon exemple car il nage en 32 min. On peut prendre le 9ème comme la place qu’a fait Nicolas de Running Addict, qui a réussi à décrocher son ticket pour Nice ! Félicitations et faut se remettre à l’entraînement maintenant, car Nice approche à grand pas.

Ici le 9ème réalise une natation en 28:06 donc presque 1.25/100m. Puis 2h24 ce qui revient à 37.37km/h de moyenne et enfin une cap en 1h30 ce qui revient à 4min16/km donc 14k/h.

On voit nettement que mon point faible ici reste le vélo. Le parcours était fait pour des triathlètes puissants et taillés pour ça avec un bon vélo de triathlon aéro. Il faut remettre aussi dans le contexte qu’il y a un an et demi lors de ma première sortie vélo, j’étais claqué au bout de 35 km. Donc la marge est encore importante à vélo.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Charlene-clavel-vainqueur-ligne-d'arrivée-une-nouvelle-championne
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Charlene-clavel-vainqueur-une-nouvelle-championne

Pour conclure, on constate que pour 4h30 de course, il n’arrive que 10ème, tout est dit, il y avait beaucoup de monde pour récupérer un slot pour les championnats du monde Ironman 70.3 à Nice. Les 75 slots mis sur cette course et 20 pour les femmes ! Le quota était énorme pour cette première édition, beaucoup de monde s’était réuni pour le décrocher et bravo à tous ceux qui ont réalisé cet objectif ! Et ça va être dingue à Nice pour les championnats du monde 70.3.

Avec des Si, on s’aperçoit que la qualification avec un temps de 4h30 sur cette course était un sacré challenge et dépendait des personnes mieux classées qui ne prendraient pas leur slot. Gros gros niveau et ce n’était pas forcément la meilleure course pour se qualifier.

Triathlon-a-deux-ironman-70.3-les-sables-d'olonne-Yves-Cordier-Guillaume
Ironman-70.3-les-sables-d’olonne-Yves-Cordier-avec triathlon-à-deux !

Voilà un petit récit de course qui laissera de bons souvenirs. Ok Ironman c’est cher mais c’est à faire au moins une fois. A vous de bien choisir votre course et espérer que les conditions climatiques soient avec vous.

Et vous votre meilleure course Ironman c’était où ?

Envie de vous inscrire au prochain Ironman 70.3 des Sables d’Olonne ? Je vous laisse le lien de la page ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here